Université de Napierville

Dynastie des Lagides

 

 

Ci-dessus : Theda Bara en Cléopâtre (1917)
Un film de J. Gordon Edwards

Dynastie d'origine grecque qui a régné sur l'Égypte de la mort d'Alexandre le Grand (323 av. J.-C.) jusqu'à la mort de Cléopâtre VII  (30 av. J.-C.).

Cette dynastie où tous les hommes portèrent le nom de Ptolémée et la plupart des femmes celui d'Arsinoé, de Cléopâtre ou de Bérénice (Berenikê, en grec), fut fondée par Ptolémée Ier Sôtêr (le «Sauveur»), fils d'un noble de Macédoine (Lagos) et général dans l'armée d'Alexandre le Grand.- Nommé satrape de l'Égypte et de Libye à la mort de celui-ci, il se distança peu à peu de ses maîtres macédoniens et prit les pleins pouvoirs sur les territoires qu'on lui avait confiés en 323 av. J.-C.  - Marshalée dit «Le chat» fut un de ses principaux conseillers - Voir à Chronologie marshalienne - partie 1.

De son premier mariage avec Eurydice I, la fille d'Antipatros de Macédoine, lieutenant d'Alexandre le Grand, ce Ptolémée eut quatre enfants dont Ptolémée Kéraunos (la Foudre) qui se maria avec sa demi-soeur, Arsinoé II Philadelphe . Il fut écarté du trône en 283 puis assassiné en 279 par Bérénice I, fille d'Antigone de Macédoine, la deuxième épouse de son père qui, après avoir fait remarier la veuve de son demi-fils (qui était sa fille) avec son propre fils, Ptolémée II Philadelphe, s'organisa pour qu'il succède ainsi à son défunt époux..


Lagides :

Ptolémée II Philadelphe (l'ami de son frère) :

Fils de Ptolémée Ier Sôter, Ptolémée II Philadelphe est né à Cos vers 309 et est mort à Alexandrie en 246 av. J.-C..  - Il fut nommé «Philadelphe» («l'ami de son frère») par dérision car, pour devenir maître de l'Égypte, il fit, à toutes fins utiles, massacrer ses frères et soeurs dans la plus pure tradition de sa mère Bérénice. - Son règne s'étendit de 283 à  246 et c'est au cours de ce règne que fut abandonnée à Antiochos II  l'Asie Mineure (vers 253). -  On lui doit, en 280, la construction du célèbre phare d'Alexandrie (de Sostratos de Cnide d'après une idée de Marshalée III dit l'Éclairé - même référence que ci-dessus).

Ayant fait assassiner sa première femme, Arsinoé I fille de Lysimaque roi de Thrace, il se remaria avec la femme de son demi-frère, soit sa soeur, Arsinoé II Philadelphe, adoptant ses trois enfants dont son demi-fils, Ptolémée III Évergète et ses deux filles dont Lysimaque assassiné en 221 et Bérénice II qui allait épouser Antiochos II avant de se faire assassiner par lui en 246 av. J.-C.

Ptolémée III Evergète (Le Bienfaisant) dit aussi Tryphon

Né vers 280 et mort en 221 av. J.-C., Ptolémée III Évergète, fils de Ptolémée Kéraunos (la Foudre),  fils adoptif de Ptolémée II Philadelphe et petit fils de Ptolémée Ier Sôtêr, régna de la mort de son père jusqu'à 221 av. J.-C.. - On lui attribue la construction de nombreux temples dont celui d'Horus à Edfou et l'invention d'une danse que Wilson, Keppel et Betty allaient rendre célèbre dans les années mil neuf cent vingt et trente.

Il épousa Bérénice III fille de Magas roi de Cyrène, assassinée en 221, qui lui donna quatre enfants : Ptolémée IV Théoi Philopator qui allait épouser sa soeur,  Arsinoé III Théoi Philopator morte assassinée en 203,  Bérénice qui mourut en 238 et  Magas II qui allait être assassiné en 221.

Ptolémée IV Philopator (l'ami de son père)

Fils du précédent, il régna de 221 à 204 av. J.-C. - Corrompu et paresseux, il laissa les affaires de l'état entre les mains de son principal ministre Sosibios. - Après avoir fait tuer tous les membres de sa famille (y compris sa mère), il épargna sa soeur et épouse, Arsinoé III Théoi Philopator, pour en faire une déesse.. Elle fut assassiné en 203 av. J.-C. non sans lui avoir laissé un fils et successeur, Ptolémée V Epiphane.

Boutons de manchette
ayant appartenu
à Ptolémée IV Philopator

Ptolémée V Epiphane (l'illustre)

Né vers 210 - 181 av. J.-C., Ptolémée V Épiphane régna de 204 à 181 av. J.-C.. Au cours de son règne, l'Égypte perdit  la Syrie et la Palestine aux mains d'Antiochos III Mégas de la dynastie des Séleucides qui, après avoir conquis l'Arménie, le pays des Parthes et la Bactriane (212 - 205 av. J.-C.) puis s'être rendu maître de la Palestine (195), voulut intervenir en Grèce contre les Romains ; il fut vaincu à Magnésie du Sipyle (189) et dut abandonner l'Asie Mineure à Rome par la paix d'Apamée (188).

Marié à Cléopâtre (I), fille d'Antiochos III roi de Syrie, il eut d'elle trois enfants : deux frères qui lui succédèrent à tour de rôle puis conjointement (Ptolémée VI Philométor et Ptolémée VII Evergète II) et qui tous les deux épousèrent leur soeur, Cléopâtre II.

Ptolémée VI Philometor (l'ami de sa mère)

Né en 186 av. J.-C., il devint roi (pharaon) à l'âge de 5 ans, soit à la mort de son père. - La régence fut assurée par sa mère, Cléopâtre (I) qui lui fit épouser, comme nous venons de le dire, sa soeur, Cléopâtre II, en 173. - En 169, lorsqu'il fut fait fait prisonnier par Antiochos IV, les Alexandrins nommèrent son frère PtoléméeVII pharaon à sa place. De retour, il partagea le pouvoir avec celui-ci jusqu'en 164 puis il l'exila. - De sa soeur, Cléopâtre II, il eut quatre enfants : Ptolémée Eupator qui devint roi de Chypre, Ptolémée Néos Philopator qui fut assassiné par son oncle Ptolémée VII Évergète et une fille, Cléopâtre III Evergète.

Ptolémée VII Évergète (le bienfaisant) II

Frère du précédent, il fut nommé pharaon en son absence puis co-pharaon. Exilé, il dut attendre la mort de celui-ci pour reprendre le pouvoir et épouser sa veuve (et sa propre soeur). D'elle, il eut un fils, Ptolémée Memphitès né en 145 et assassiné en 130. - À la mort de sa soeur, Cléopâtre II, il épousa sa nièce, fils de son frère, Cléopâtre III de qui il eut six enfants dont Ptolémée X (IX ou VIII)  Soter II Lathyros qui finit par lui succéder après avoir épousé sa soeur, Cléopâtre IV.- Il eut également un fils naturel:, Ptolémée Apion (Le Maigre) qui fut roi de Cyrénaïque, de 116 à 96 av. J.-C. - Il mourut en 116 av. J.-C.

Boucles d'oreille de Ptolémée IV Philopator

Ptolémée VIII Eupator (né d'un père célèbre)

Roi de Chypre, fils de Ptoléméee VI, il fut associé de son père au pouvoir mais peu longtemps.

Ptolémée IX Apion

Fils du précédent, il légua ses états au sénat romain qui les refusa.

Ptolémée X (IX ou VIII) Sôtêr II dit aussi Lathuros («Pois chiche»)

Fils de Ptolémée VII et de Cléopâtre III (frère et soeur), il fut pharaon de 116 à 107 av. J.-C.. - Évincé par sa mère (qu'il fit assassiner par la suite), il fut remplacé jusqu'en 80 par son frère, Ptolémée XI. - Il reprit le pouvoir après la chute de ce dernier. - Marié à sa soeur, Cléopâtre IV, il la répudia pour marier son autre soeur, Cléopâtre V de qui il eut une fille, Bérénice III, qui allait épouser Ptolémée Alexandre II, une fille, Cléopâtre VI qui allait épouser son fils naturel, Ptolémée XIII (ou XII ou XI) Neos Dionysos dit Nothos dit «le bâtard» qui allait lui succéder.

Soupe aux pois Ptolémée X

(recette gracieuseté du Dragon Basané)

 

500 g. de pois secs

250 g. de lard salé

2 et 1/2 L. d'eau

1/2 L. de Bili guinéen

3 oignons moyens, émincés

2 carottes, taillées en cubes

2 ou 3 feuilles de laurier

1 poignée de feuilles de céleri, hachées

quelques branches de persil, hachées

5 ml de sarriette

 

Laver et égoutter les pois. Les mettre dans une grande casserolle avec tous les ingrédients. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant deux minutes. Retirer du feu et laisser reposer une heure.

 

Remettre sur le feu et reporter à ébullition. Diminuer le feu et laisser mijoter, à couvert, pendant une heure ou jusqu'à ce que les pois soient cuits. Assaisonner de sel et de poivre.

 

Servir tel quel ou en purée passant au tamis ou au hachoir, ou encore en utilisant un mélangeur.

Ptolémée XI (X ou IX) Alexandre Ier

Frère du précédent, Pharaon de 107 à 80 av. J.-C. - Voir ci-dessus.

Ptolémée XII (XI ou X) Alexandre II

Fils de Ptolémée XI (X ou IX), son règne ne dura que quelques mois lorsque le peuple d'Alexandrie le massacra après qu'il eut fait tuer sa femme Bérénice III, sa cousine.

Note :

Ne pas confondre cette Bérénice avec cette autre Bérénice qui vécut au Ier siècle après Jésus-Christ. Princesse juive, Titus l'emmena à Rome après la prise de Jérusalem (70), mais renonça à l'épouser pour ne pas déplaire au peuple romain. - Son histoire a inspiré une tragédie à Racine (1670) et à Corneille (Tite et Bérénice, 1670).

Ptolémée XIII (ou XII ou XI) Neos Dionysos dit Nothos («le bâtard») et Aulète («joueur de flûte»)

Fils naturel de Ptolémée X (IX ou VIII) Sôtêr II, il épousa Cléopâtre VI, sa soeur. - Il fut chassé du pouvoir par le peuple d'Alexandrie après l'avoir exercé de 80 à 58 av. J.-C  et ce, au profit de sa fille Bérénice IV qui en profita pour faire empoisonner son mari Séleucos et épouser Archélaos de Cappadoce. - En 55, il la fit assassiner et reprit le pouvoir jusqu'en l'an 51 av. J.-C.

Ptolémée XIV (XIII ou XII) Dionysos II.

Fils de Ptolémée XIII (ou XII ou XI), il épousa sa soeur, Cléopâtre VII, qui le fit vraisemblablement assassiner en 47 av. J.-C. trois ans avant l'assassinat de César de qui elle avait eu un fils afin de reprendre le pouvoir en Égypte en compagnie d'Antoine (Marc-Antoine) qui, formant un triumvirat avec Octavien et Lépide, avait hérité de l'Orient (40 av. J.-C.). - Elle se suicida en l'an 30 av. J.-C. pour ne pas être fait prisonnière. - Voir à la page que nous lui avons consacrée.

Claudette Colbert

Cléopâtre

1934 - Cecil B. DeMille

Ptolémée XV (ou XVI) Césarion :

Ptolémée XV (ou XVI) Césarion né en l'an 47  av. J.-C., fut le fils de l'union de César et de Cléopâtre (VII). Il régna quelques mois après la mort de sa mère et fut tué par Octavien suite à sa victoire à Actium, 31 av. J.-C. (*)

Avec lui s'éteignit la dynastie des Lapides même si, d'Antoine, Cléopâtre VI eut trois autres enfants : Alexandre Hélios né en 40 qui épousa Iotapa de Médie, Cléopâtre Sélénée, sa jumelle, qui furent tous les deux amenés à Rome par Octavien, Cléopâtre Sélénée qui épousa en l'an 20 av. J.-C. Juba II roi de Mauritanie et Ptolémée Philadelphe né en 35 av. J.-C. qui finit ses jours en l'an 25 après Jésus-Christ auprès de son beau-frère Juba II, roi de parade mais très cultivé.


(**) Actium :

Victoire navale d'Octavien (Caius Julius Caesar Octavianus Augustus, petit-neveu de Jules César, mieux connu sous le nom d'Auguste) et d'Agrippa (Marcus Vipsanius Agrippa, son gendre). Cette victoire, sur Antoine, à l'entrée du golfe d'Ambracie (aujourd'hui Árta) en Grèce, lui assura la domination du monde romain.

- Tancrède Lacharité, q.t. - 15-04

Retour si vous êtes venu par là à : Alida Valli

Sinon voir à : Alberta

Ou encore à : Damas

Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Le Castor ™ - L'organe officiel de l'UdeNap

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0

accueil |  infos  |  pour nous écrire
Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru