Université de Napierville

Sandra Bullock


Comédienne américaine née Sandra (Sandy) Annette Bullock dans une de ces nombreuses banlieues sud du District of Columbia (Washington) et qui se trouvent dans l'état de la Virginie et fille de la cantatrice de réputation nationale, Helga Bullock et d'un père, professeur de chant.

Alors qu'elle était encore adolescente, ses parents déménagèrent à Washington où elle fut une cheerleader très appréciée (Washington-Lee High School - voir photo ci-dessous). Elle suivit ensuite des cours en art dramatique au E. Carolina University de la Carolina du Nord (un collège très réputé) avant de se rendre à New York où elle fit ses débuts sur scène dans diverses productions théâtrales avant d'être appelée par la télévision où elle se fit remarquer dans plusieurs émissions aujourd'hui oubliées.

En 1987, elle tourne dans son premier film, Hangmen, sous la direction de J. Christian Ingvordsen (1987), le futur réalisateur de Airboss (1997), Airboss II (1998), Airboss III et Airboss IV (1999), cette fameuse série mettant en vedette Frank Zagarino dont les talents avaient déjà été remarqués dans The Barbarian Queen d'Héctor Olivera en 1985.

La critique est mitigée. - En fait, elle est si mitigée qu'il nous a été impossible de retracer ne serait-ce que la mention de son nom dans les très peu nombreuses chroniques écrites à propos de ce film.

Deux ans plus tard, elle est de retour à Hollywood décrochant un quatrième rôle dans Bionic Showdown également connu sous le nom de The Six Million Dollar Man and the Bionic Woman de Alan J. Levi où, aux côtés de  Lindsay Wagner (Jaime Sommers, la femme bionique), Lee Majors (Steve Austin, l'homme de six millions) et Richard Anderson (leur patron), elle se fait quand même remarquer. Le New York Offbeat Cinema Spectator, en effet, dit que, malgré toute la technique derrière Madame Wagner, ses implants bioniques commencent à porter les signes de l'âge («Son oreille bionique répond moins bien qu'avant» peut-on lire sous la plume du critique newyorkais William Raunch) tandis qu'on sent un souffle nouveau dans la comédienne qui y joue le rôle de Kate Masson.

En 1989, elle tourne trois film coup sur coup : Religion, Inc. de Daniel Adams, The Preppie Murder de John Herzfeld  et Who Shot Patakango ? de Robert Brooks, où elle parfait son métier.

Puis, c'est le retour à la télévision où elle décroche deux importants rôles dans deux mini-séries différentes : Lucky/Chances de Buzz Kulik et Working Girl de Matthew Diamond, les deux tournées en 1990.

Retour à Hollywood où elle tourne, en 1992, dans Love Potion No. 9 de Dale Launer et Who Do I Gotta Kill ? de Frank Rainone, et, en 1993, dans The Thing Called Love de Peter Bogdanovich et The Vanishing, de George Sluizer, des films qu'on peut se procurer encore aujourd'hui dans certains clubs-vidéo.

Le big break, selon la formule consacrée, vient avec son rôle de lieutenant de police Lenina Huxley dans Demolition Man de Marco Brambilla (1993) - en remplacement de Madame Lori Petty - aux côtés de Sylvester Stallone et Wesley Snipes.

La même année, elle est en vedette dans Wrestling Ernest Hemingway de Randa Haines, un film qui, malheureusement n'a pas eu le succès escompté et Fire on the Amazon de Luis Llosa distribué directement en vidéo.

Puis c'est le passage au super-vedettariat dans un film qui, à l'origine, se voulait un film d'action de deuxième et peut-être de troisième ordre mais qui, sous la direction de Jan de Bont, s'est transformé en récit épique où la vitesse, les explosions, les situations tendues, la confrontation entre le bien et le mal font penser à certaines scènes du Ben Hur de Billy Wilder et même au Titanic de James Cameron, le film si justement décrit comme étant le Ben Hur des années quatre-vingt-dix. - Nous parlons bien sûr de Speed qui sera suivi, trois ans plus tard, de Speed 2 : Cruise Control, toujours de Jan de Bont, le réalisateur de Blue Movie [1971], Cujo [1983], Jewel of the Nile [1985], Die Hard [1985], Hunt for Red October [1990], Basic Instinct [1992], Lethal Weapon 3 [1992], etc.

Entre ces deux Speed : The Net de Irwin Winkler et While You Were Sleeping de Jon Turteltaub (en remplacement de Madame Demi Moore), en 1995 ; In Love and War de Richard Attenborough, A Time to Kill, A de Joel Schumacher et Two if by Sea de Bill Bennett, en 1996.

On la verra par la suite, en 1998, dans Practical Magic de Griffin Dunne, Hope Floats de Forest Whitaker en 1998, l'année où elle produira, dirigera et jouera le premier rôle dans un court métrage intitulé Sandwich qui fut fort remarqué au Festival du Cinéma de Napierville. - Cette année-là, elle prête également sa voix au personnage de Miriam dans The Prince of Egypt de Brenda Chapman, Steve Hickner et Simon Wells.

En 1999, elle tourne dans Forces of Nature de Bronwen Hughes puis, en l'an 2000, dans 28 Days de Betty Thomas, Gun Shy d'Eric Blakeney (pour préparer ce rôle, Madame Bullock passa trente jours dans une centre de réhabilitation) et le fameux Miss Congeniality de Donald Petrie qui restera trois semaines dans la liste des 50 films les plus vus aux États-Unis.

Après un repos d'un an (bien mérité), elle revient sur le grand écran dans Two Weeks Notice de Marc Lawrence, Divine Secrets of the Ya-Ya Sisterhood de Callie Khouri (un cuisant échec) mais dans le non inintéressant Murder by Numbers de Barbet Schroeder.

En 2003, elle joue le rôle qui lui vaut le Marshall de la meilleure comédienne dans Exactly 3:30 de Josann McGibbon et de Sara Parriott. (Non distribué, ni en salles, ni en vidéo.)

Depuis, on l'a revue dans Two Weeks Notice de Marc Lawrence, Crash de Paul Haggis, Loverboy de Kevin Bacon (cameo), Miss Congeniality II de John Pasquin, The Lake House d'Alejando Agresti, Infamous de Douglas McGrath...


                                   

(Cliquez sur les photos pour agrandir)


En Octobre 1997, Madame Bullock fut classée 58e par le magazine Empire (UK) dans sa liste des 100 meilleurs comédiennes de tous les temps.

Son parfum favori est le Dune de Christian Dior.

Elle est allergique aux chevaux et est la propriétaire d'une maison à Jackson Hole dans le Wyoming et une autre à Austin Texas.

Sa soeur, Gesine Bullock Prado, est avocate et vice-présidente de Fortis Films.

Madame Bullock est née à 3:15 du matin, le 29 juillet 1964.

14-05

Retour, si vous êtes venu par là, à : Nero Wolfe

Sinon, voir à : Éphèse

Ou encore au : Festival du cinéma de Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru