Ludwig von Köchel, les Frères Cody,
Mozart et la fête de Pâques

Parmi les collaborateurs les plus fidèles de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin (et d'Esch-sur-Sûre), l'on doit mentionner les triplets, William, Bill et Wild Bill Cody (dits Bill, Bill et Wild Bill), nés en 1927 en banlieue de Denver, Colorado. - Peintres, cochers, acrobates, sommeliers, politiciens, graveurs, musiciens, décorateurs, mélomanes et mathématiciens, leur apport au développement de l'art dans les hautes montagnes de cet état a fait école. - Leur atelier de fabrication de tapisseries médiévales est connu dans le monde entier.

Ce qui nous éloigne de Ludwig von Köchel :

***

Nos nombreux et multiples lecteurs savent, inutile de le répéter, qu'il est né à Stein, en Basse Autriche, en 1841 et qu'il est décédé à Vienne en 1917, après avoir été un des plus brillants musicographes de son époque.

En 1862, il a publié en effet un ouvrage aujourd'hui célèbre qui s'intitule : "Chronologisch- thematisches Verzeichnis Sämlichter Tonwerke von W.A. Mozart" ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de :

Catalogue Köchel

ou :

Répertoire chronologique des oeuvres complètes de Mozart 

Ce qui nous amène à son contenu :

***

Aujourd'hui considéré comme étant l'oeuvre maîtresse en son genre ce précieux docyument a, malheureusement les défauts de ses qualités :

Les numéros des pièces qui y sont listées ne correspondent pas nécessairement, par exemple, à ceux que Mozart a donné à ses symphonies, quatuors à cordes ou quintettes pour violon, viola, violoncelle, clarinette et piano et autres composition du regretté Mozart.

Ainsi sa symphonie numéro douze a reçue, chez Köchel, le numéro cent dix, sa quatorze, le numéro cent quatorze, sa quarante-sixième, le numéro cent onze b et ainsi de suite.

Grave et sérieux problème.

Et c'est ici que deux des Frères Cody, bill et Wild Bill, sont venus à la rescousse des mélomanes :

***

Ces deux frères ont en effet inventé diverses formules qui rétablissent la concordance entre les numérotations mozartienne et köchelesque.

Celle-ci, par exemple :

S = .027465 + .157692K + .000159446K2 

... où le "S" correspond au numéro de la symphonie que lui a assigné Mozart tandis que le "K", naturellement, correspond au numéro de catalogue de Köchel.

Plus modeste que la formule de Carl Friedrich Gauss qui définit mathématiquement la date de Pâques, cette formule, selon le Hansard de l'Université de Shilo, aux USA, assurera à ces deux frères une place dans l'histoire mais la postérité jugera.

(À noter que les frères Cody ont également une soeur, championne au lasso : Buffalo Bella.)

***

- Texte : Clara Besson-Newman - 09-04


Retour, si vous êtes venu par là, à : Gibson Hoot

Sinon, voir à : Diacre

Ou encore à : Pancrace


© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Jean Sérien - Georges de Napierville.