Salle Marc Ronceraille

Détails architecturaux et décoratifs

Salle Marc Ronceraille - Bouillonnement de faux-marbre


L'immeuble abritant la Salle Marc Ronceraille, oeuvre des architectes Dolin, Franem, Fayol et Pragson, autrefois de la Vatfair-Fair Architectural and Wine Society, se caractérise en façade par son soubassement, sa porte cochère perçant son rez-de-chaussée et son entresol, son étage noble avec balcon, aa reprise du balcon au dernier étage, et une toiture mansardée avec lucarnes, le tout en fausses pierres agrémentées de fenêtres en thermo-pane™  double et à guillotine.

«Nous avons utilisé, nous rapporte Monsieur Dolin, de l'aggloméré à densité moyenne que nous avons repeint couleur gris souris à la fois pour reprendre la teinte de l'église du Saint-Sépulcre et des deux Vierges (à proximité) et pour protéger cette substance relativement poreuse des éléments. Pour les lucarnes, nous nous sommes fiés sur des plans architecturaux datant du début du siècle dernier, tels que dessinés par le Grand Marshall pour les futures stations de métro de San Isidor del Casso [au Caraguay]. Quant à l'architecture intérieure, nous l'avons confié à un sous-traitant spécialisé en fermes préfabriquées, ce qui a laissé l'espace libre de toute colonne sauf deux, plus ou moins en retrait, facilement dissimulables, ce qui a permis l'utilisation de tout le volume facilement divisible par des portes coulissantes en contreplaqué.

Le Professeur Marshall a conçu, pour le plafond de la majeure partie de ce volume, un  tableau en trompe-l'oeil imitant une fresque qui rappelle à plusieurs endroits certains aspects moins connus  de la chapelle Sixtine (à Rome). Son éclairage en a été inspiré par la boule de cristal qui ornait, jadis, le Rosario Dancing Palace de Saint-Jean-sur-Richelieu, un vespéral endroit bien fréquenté dans les années quarante.

Le fond de la scène a été peint en high-gloss lavable à la main pour représenter une basse-cour où de jeunes gallinacés picorent, en alternance, sur chacune des marches d'un monumental escalier dont le pallier a pour motif la salle des miroirs du Château de Versailles mais en plus grandiose.

L'entrée est à  l'orientale avec bouillonnement de faux-marbre dont les couleurs sont reprises dans les espaces réservés au personnel.

- Texte : Hugo Dieulafoy-Saint-Denis - 10-09


Retour, si vous êtes venu par là, à : La salle Marc Ronceraille

Sinon, voir à : Gâteau aux fruits

Ou encore à : L'île Pitcairn


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru