Ignacia Aphérèse


Née en banlieue de Saint-Nazaire-de-Dorchester (Chaudière-Apalaches, Comté de Bellechasse, Québec), Mademoiselle Ignacia Aphérèse peut être considérée comme une Napiervilloise de coeur, son père et sa mère ayant visité, en 1934, les installations complètes de l'Université de Napierville lors d'une soirée donnée en l'honneur de Marshall l'Initiateur.

S'étant intéressée très jeune à la française langue, suite à une lecture rapide d'un poème sans vers mais avec hiatus du Professeur Marshall, poème basé sur un pantoum de Théodore Crapulet, elle a fondé, en 1962, la «Société pour la promotion du plus-que-parfait du subjonctif  dans les communiqués gouvernementaux» qui a été englobée, en 1967, dans l'«Association du plus-que-parfait du subjonctif dans les communiqués gouvernementaux», pour devenir, en 1972, la «Société du plus-que-parfait du subjonctif», elle-même transformée, en 1982 en l'Institut de Pointe-aux-Trembles, membre à part entière de la Fondation Vatfair-Fair pour l'avancement de la Française Langue [1].

Ses travaux (en collaboration avec le titulaire actuel de la Chaire de Séismologie Appliquée de l'Université de Napierville) ont fait école.

Voir , par exemples, à :

[1] Parfois écrit sans cédille.


Retour, si vous êtes venu par là, à : Anna Pavlova

Sinon, voir à : Orlando di Lasso

Ou encore aux : Hou-Lops


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru