Université de Napierville

Pierre Cabiac

cabiac_pierre.jpg (8229 bytes)


Pierre Cabiac est né le 8 octobre 1913 à Lyon (chef-lieu de la Région Rhône-Alpes et du département du Rhône, au confluent du Rhône et de la Saône, à 460 km au S.-E. de Paris ; environ 500 000 habitants [Lyonnais] - 1 300 000 habitants dans l'agglomération. - Archevêché, cour d'appel, académie et université, siège de la région militaire Méditerranée. Centre universitaire, commercial [foire internationale] et industriel [produits pharmaceutiques, constructions électriques] bénéficiant d'une remarquable desserte autoroutière, ferroviaire [TGV] et aérienne [aéroport de Satolas]. - Cathédrale gothique [XIIe -XVe s.] et autres églises médiévales, demeures de la Renaissance, monuments des XVIIe et XVIIIe s. Musée de la Civilisation gallo-romaine, intégré à la colline de Fourvière ; riche musée des Beaux-Arts ; musées des Tissus, de la Marionnette, de l'Imprimerie et de la Banque, d'Art contemporain, etc. Centre d'histoire de la Résistance et de la Déportation.).

Il fait ses études secondaires aux lycées Michelet (près de Paris) et Clémenceau (à Nantes). Par la suite, il fit diverses études en droit et en journalisme.

Venu aux États-Unis en 1939 (Mission d'achats du gouvernement français), il y demeure, enseignant le latin au Lycée français de New York et le français dans les Écoles Berlitz.

Pendant la guerre de 1939 à 1945, il suit des cours du soir à l'École supérieure technique de Brooklyn, obtenant un diplôme de dessin industriel et de mathématiques ce qui lui permit d'être technicien des radars chez Bendix.

Pierre Cabiac a, toute sa vie, consacré ses loisirs à la poésie.

Compagnon de «La Bohème» (New York), il a collaboré régulièrement à cette revue ainsi qu'à plusieurs autres.

Il a publié «Jeunesse» à Nantes en 1935, «l'Amérique en robe bleue» à Ales en 1959,  «Florilège de l'Aimée» à Paris en 1961 et «Feuilles d'érable et feuilles de lys», une anthologie historique, analytique et critique comparée de la poésie canadienne-française à Paris (Éditions de la Diaspora Française) en  1965 et 1966.

Pierre Cabiac a été secrétaire-trésorier du Baltimore Poetry Workshop, de l'Académie des Poètes américains (Richmond) et de l'Auditorium des jeunes artistes (Paris)

En 1935, il a remporté la Médaille de bronze des Jeux Floraux de Saint-Étienne et, en 1960, le second prix du Référendum de la Poésie française.

Francis DesRoches (à propos de «Florilège de l'Aimée») :

«En pleine possession de son être, en pleine maturité, [Pierre Cabiac] nous présente un livre qui devrait marquer le calendrier de la littérature française de la boule blanche des jours fastes et dans les arènes des lettres, c'est le pouce en haut non en bas pour les spectateurs

 

 Retour, si vous êtes venu par là, à : Gene Autry

Sinon, voir à : Théodore de Banville

Ou encore à Montesquiou (ou Déroulède)


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru