Les Marshall

Marshall, Maréchal, Marshal, Marshali, Marshalluk, Marshalkov... l'orthographe a beaucoup varié au fil des ans mais non la renommée.

Depuis le premier des Marshall dont l'histoire fait mention, Marshallen, dit "Marshall, le marchand de sable", né vers 2,800 ans avant Jésus-Christ, pas un siècle ne s'est écoulé sans que l'un ou l'autre de ses descendants appose son sceau d'originalité sur un courant de pensée.

De ses descendants, les noms de Marshaluk l'Ancien, Marshaléos le Précurseur, Marshallounos le Jeune, Marshallon l'Honnête, Marshalus le Conquérant, pour n'en nommer que quelques-uns, eurent suffi à assurer la notoriété de cette famille. Et comment oublier son saint patron que fut saint Marshall de Surplis (né vers 480 et mort vers 550).

D'aucuns ont voulu, au cours des deux derniers siècles, faire remonter les Marshall jusqu'au aux environs de 3,500 avant J.-C. et même jusqu'à l'homme de Cro-Magnon (voir à Grottes de Lascaux) mais les plus sérieux analystes s'accordent à dire depuis plusieurs années que leur véritable histoire a débuté avec Éléazar Marshall, dit le Croisé, né vers 1073 et mort en 1160.

Les curieux, les chercheurs, les amateurs de la petite histoire pourront, sur ce site, en apprendre un peu plus sur tous ceux qui ont précédé cet Éléazar en consultant la chronologie marshallienne qui se trouve en annexe où ils pourront, à loisir, revoir d'importantes tranchesde l'histoire de l'humanité mais le rapport que nous voudrions faire en ces modestes lignes est celui qui existe entre la grande famille des Marshall et l'Université de Napierville, fondée par un de ses plus illustres membres, le Grand Marshall, et qui n'a cessé de vivre et croître grâce à l'apport de son fils, Alphétus, de son petit-fils, Euclide et, depuis quelque temps, son arrière-petit-fils, Copernique.

Notre précieux collaborateur et secrétaire, Sosthène du Cresson, a dressé la souche et les premières branches d'un arbre généalogique des descendants d'Éléazar Marshall, d'Éléazar lui-même jusqu'au Copernique précité et nous invitons notre aimable clientèle à consulter la page qu'iil a bien voulu rédiger à ce propos.

De cette page, le lecteur aura accès à de nombreuses autres donnant des détails qui, au fur et à mesure que les semaines et les mois progresseront (car il s'agit, comme on pourra l'imaginer facilement, d'un projet de longue haleine), seront de plus en plus instructives et précises.

Voir également : Notes sur la généalogie des Marshall.

On pourra, par ailleurs, obtenir de plus amples renseignements sur les Marshall de Napierville et conséquemment sur l'Université du même nom aux pages suivantes :

 

- Elizabeth Regina - Sosthène du Cresson - Herméningilde Pérec - 09-05


Retour, si vous êtes venu par la à : Alexandre de Hales

Sinon, voir à : Théodore de Banville

Ou à : Auguste Dorchain


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru