Paul-Jehan Marchal

(Première branche cadette des Marshall)

Fils de Marcel-Marc Marchal (1738-1783), Paul-Jehan Marchal (il écrivait souvent Marsal et même Maresalle) est né à Amsterdam le 7 juin 1768.

Son oeuvre pictural est connu dans le monde entier (Paysage marin - Dresde, Coucher du soleil - Dachaü, Champ de blé - Collection Fric, etc., etc.) mais l'histoire a surtout retenu de lui ses théories sur la peinture dont certaines ont fortement influencé les cubistes.

S'inspirant des travaux de Christiann Huygens (voir ci-dessous), il soutint que l'oeil étant globulaire, tout ce qui était considéré comme droit devait nécessairement être courbe (et vice versa). À partir d'une toile de Pietr Saenredam (idem), il en proposa une transformation révolutionnaire qui ne fut, à vrai dire, comprise que deux siècles plus tard :

Saerendam, Grote Kerk, Haarlem

Paul-Jehan Marchall, Grote Kerke
d'après Saenredam. Musée du Grand Marshall

Il adopta ainsi plusieurs toiles connues dont la Ronde de nuit de Rembrandt de même que des toiles de peintres moins connus comme la Vue de Delft de son arrière-arrière-grand-père, Louis Marshal, mais c'est en vain qu'il essaya de convaincre ses collègues (et élèves) de peindre de cette façon.

Dégoûté, il passa du côté de l'architecture vers 1805-1806, appliquant la même théorie des droites-courbes et mourut sur un de ses propres chantiers de construction en banlieue d'Haarlem lorsque le toit de l'immeuble dont il avait conçu les plans s'effondra sur lui le 11 mai 1809.

D'une vendéenne exilée, Catheline Cathelineau née Charette-Bonchamps de la Rochejaquelin, il eut trois fils : Abel, Eugêne et Victor-Marie.

Le premier mourut soldat le 15 janvier 1830 au service du roi Guillaume Ier (Roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg  de 1815 à 1840) ayant écrit, entre autres, un traité du mélodrame en 1817.

Le second, Eugène, éprouva pour la fiancée de son frère, Victor-Marie, une passion malheureuse et finit par perdre la raison non sans avoir écrit divers Sonnets sur la mort du duc d'Enghien.

Quant à Victor-Marie, se référer à la page que nous lui avons consacrée.

***

Le Mouvement Littéraire d'Alexandrie lui a décerné un doctorat honorifique en 2008.


Notes :

Huygens, Christiann, savant néerlandais né à La Haye en 1629, mort en 1695. A composé le premier traité complet sur le calcul des probabilités, découvert, grâce à des instruments de sa fabrication, l'anneau de Saturne et le satellite Titan, établi la théorie du pendule (qu'il utilisa comme régulateur du mouvement des horloges), fourni une solution correcte du problème du choc par la conservation de la quantité de mouvement, expliqué la réflexion et la réfraction au moyen d'une théorie ondulatoire, etc.

Saenredam, Pieter, peintre et dessinateur néerlandais, né à Assendelft en 1597 et mort à Haarlem en 1665.Ses tableaux sont des paysages urbains et surtout des intérieurs d'églises, remarquables par leur simplicité, leur transparence et leur poésie silencieuse.

Elizabeth Regina - Sosthène du Cresson - Herméningilde Pérec - 09-05


Retour si vous êtes venu par là, à la : Branche cadette des Marshall (branche numéro un)

Sinon voir à : Gonville Bromhead

Ou encore : aux descendants d'Éléazar Marshall


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru