Acquanetta

(Où il question de cette comédienne de deuxième ordre
et de plusieurs autres films et...comédiens)

Surnommée le "volcan vénézuélien", Madame Burnu Acquanetta (Mildred Davenport) est née le 17 juillet 1921 sur une réserve indienne (Ozone) de la tribu des Arapaho, près de Cheyenne dans le Wyoming tout en ayant passé la majeure prtie de sa jeunesse à Norristown dans l'état de la Pennsylvanie (d'où son nom de Davenport).

Selon diverses rumeurs, non confirmées, elle aurait aperçu le Vénézuéla d'un bateau de plaisance peu avant son début au cinéma. De là viendrait son pseudonyme.

Sa carrière [de modèle, essentiellement] s'est surtout déroulée à New York sauf que, ayant décroché un contrat avec les Studios Universels, elle devint figurante, en 1942, dans un film de John Rawlins intitulé Arabian Nights aux côtés de l'ineffable Sabu (1924-1963), le célèbre Sabu du Voleur de Bagdad (1940) de Ludwig Berger et Michael Powell et la délicieuse Maria Montez (né en République Dominicaine en 1917 et morte [noyée] en France, en 1951).

(La musique de ce film était de Frank Skinner (1897-1978) dont la carrière de compositeur s'est étirée, on le sait, sur plus de 500 films.)

Sabu - Photo

Affiche du film Le voleur de Bagdad
de Ludwig Berger et Michael Powell

Monyez - Photo
Maria Montez

Madame Acquanetta a, par la suite, fait partie de la distribution des films suivants :

Rhythm of the Islands (1943) de Roy William Neill avec Allan Jones (1907-1992), le Ricardo Baroni de A Night at the Opera de Sam Wood (avec les frères Marx), Jane Frazee (1918-1985) qu'on allait revoir dans The Gay Ranchero de William Witney, film mettant en vedette Roy Rogers et Andy Devine (1905-1977) qui, ce dernier, fut, on s'en souviendra, le faire-valoir (Jingles) dans d'innombrables films mettant en vedette Guy Madison (1922-1996) dans le rôle de Wild Bill Hickcock.

Jones - Photo
Allan Jones

Rogers - Evans - Photo
Roy Rogers et Dale Evans


Guy Madison et Andy Devine

Captive Wild Woman (1943) d'Edward Dmytryk avec John Carradine (1906-1988) dans le rôle titre, John Carradine, père des célèbres David, Keith et Robert Carradine.

Jungle Woman (1944) de Reginald Le Borg avec Evelyn Ankers (1918-1995), comédienne d'origine chilienne, décédée à Hawaï et J. Carrol Naish (1897-1973), l'inoubliable Comte de Luxembourg dans Jeanne d'Arc de Victor Flemming (1948).

Ankers - Photo
Evelyn Ankers

Note :

Dans ce film, Madame Acquanetta joue le rôle d'une gorille qu'un médecin-fou transforme en femme mais l'expérience (celle dans le film, pas celle de la comédienne) s'avère désastreuse :


Après la transformation...


...qui tourne mal.

Dead Man's Eyes (1944) de Reginald Le Borg avec Lon - né Creighton - Chaney Jr. (1906-1973) et Jean Parker (1915- ).


Lon Chaney, Jr.


Jean Parker

Tarzan and the Leopard Woman (1946) de Kurt Neumann (en Lea, la grande prêtresse), aux côtés de Johnny Weissmuller, le célèbre nageur, né en 1904 à Freidorf, Siebenburgen, Autriche-Hongrie (aujourd'hui Roumanie) et décédé en 1984 au Mexique, dans le rôle, naturellement, de Tarzan avec Brenda Joyce dans celui de Jane (1918- ).

Johnny Weismuller et Brenda Jocye

Sword of Monte Cristo, The (1951) de Maurice Geraghty avec George Montgomery (1916-2000) et Rita Corday (1920-1992) qu'on avait noté dans The Body Snatcher de Robert Wise aux côtés de Boris Karloff (1887-1969) et Bela Lugosi (1882-1956).

Boris Karloff et Bela Lugosi

Lost Continent (1951) de Sam Newfield avec Cesar Romero (1907-1994), l'Esteban de la Cruz dans la série télévisée Zorro (1957-1959), film mettant en vedette Guy Williams (1924-1989) et aussi le Joker dans la série Batman (1966-1968) avec Adam West et Burt Ward dans les rôles titres.


Cesar Romeo

Callaway Went Thataway (1951) de Melvin Frank et de Norman Panama (également distribué sous le nom de The Star Said No), un film tourné en Angleterre avec Fay Roope (1893-1961) et John Indrisano (1905-1968) qu'on aura reconnu en tant qu'un des clients de l'hôtel dans Fun in Accapulco de Richard Thorpe (1963).

Ce dernier film allait marquer la fin de sa carrière.

Elle vécut quelque temps au Mexique puis épousa un revendeur de Lincoln-Mercury de Phoenix, Arizona, un certain Jack Ross, tout en demeurant plus ou moins active localement dans le domaine de la radio et de la télévision.

Madame Acquanetta, auteur d'un recueil de poésie intitulé "The Audible Silence" publié par Northland Press en 1974, est décédée le 16 août 2004.

Madame Burnu Acquanetta
(Mildred Davenport)

- Noah-Didier Pessous-Lamarche - 09-04


Retour, si vous êtes venu par là à : Normand Taurog

Sinon, voir à : Festival du film de Napierville

Ou encore à : Micheline Proulx


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru