Marcel Brisepoix

Depuis qu'il a donné sa démission à titre de directeur général du Musée des Arts Contemporains de Notre-Dame-du-Départ (Var), de nombreux articles parus dans des revues spécialisées et de non moins nombreuses rumeurs ont tenté de dresser de cet homme un portrait qui pourrait laisser sous-entendre que, mis à part son goût indiscutable pour la qualité de ses cravates et la coupe de ses vêtements, il n'aurait visé, dans le domaine des arts et de la muséologie, qu'à mettre en valeur sa vaine personne.

On ne saurait être plus inexact.

On l'accuse également de favoritisme et de manipulation citant, par exemples, divers épisodes - non confirmées d'ailleurs et nous nous empressons de la souligner - où il aurait fait désigner comme assistants des jeunes hommes toujours élégamment vêtus qui, selon les principes directeurs de l'établissement qu'il dirigeait, ne répondaient pas nécessairement aux critères des postes qu'ils devaient occuper.

Le mot calomnie, ici, devrait être utilisé car tout au long de sa longue carrière Monsieur Marcel Brisepoix n'a été qu'un modèle d'abnégation, de sacrifice et de dévouement allant jusqu'à s'oublier lui-même pour permettre à ses collaborateurs de se mettre en évidence.


Né au début des années trente à Saint-Louis-de-Gonzague (Var), Monsieur Marcel Brisepoix est licencié en philosophie hermétique de l'École normale de la Vallée-des-Champs (Drôme) ; il a également suivi des cours en arts artistiques, lecture de plans, alignement de chefs-d'oeuvre et systématisation de tendances culturelles, à Londres, à Paris et à Rome d'où il est revenu dans son pays d'origine avec la personnalité et l'accent qui lui sont si caractéristiques. Il a enseigné d'abord les bonnes manières puis la peinture à l'eau et la gymnastique (à la manière grecque, c'est-à-dire sans vêtement) avant de devenir directeur général du Collège de sa ville natale.

Parallèlement à son travail dans l'enseignement, Monsieur Marcel Brisepoix a été l'animateur, grâce à de nombreuses relations dans le domaine, de multiples émissions tant à la radio qu'à la télévision dont : Avec Marcel, Marcel vous parle, Marcel Oh ! Marcel et Les découvertes de Marcel, en plus d'être correspondant à Massy-Palaiseau en matière de vêtements pour homme et mode masculine. - Au cours de ces émissions, consacrées à mettre en valeur la culture et le bon goût, il a réalisé des douzaines d'entrevues avec des penseurs, des cinéastes, des écrivains et plusieurs artisans dans le domaine de la mode et de la décoration, défendant et promouvant l'idée d'une société où des artistes d'âge mur seraient responsables du développement à la fois spirituelle, culturelle et physique de plus jeunes.

Monsieur Brisepoix a également écrit de nombreux articles dans divers journaux et revues et a prononcé des dizaines de conférences sur des questions relatives à la formation, la culture et les arts.

Il a été et est toujours membre de nombreux organismes culturels et de plusieurs conseils d'administration dont ceux du Musée des Arts Artistiques de Kirkland (en Bavière), de la Société Pro-Salta, du  Regroupement des Dessinateurs de Mode du Var, de la Maison Taillefer (à Nancy), de la British Artistic Art Foundation, de la Conférence des Arts Artistiques de Nice-Banlieue, de la Commission française d'examen des exportations d'objets décoratifs, etc.

À titre de directeur général du Musée des Arts Contemporains de Notre-Dame-de-Grâce (Var), poste qu'il a occupé dès 1985, il a fort habilement contribué à affermir le rôle de ce musée dans la société varoise et dans le monde international des musées.

M. Brisepoix a su rassembler autour de ce Musée de jeunes collaborateurs en provenance du secteur privé et y développer une réputation unique.

Son seul regret, regret sur lequel il a insisté lors d'une entrevue qu'il a récemment accordée à l'Intransigeant de Coaticook (Québec), aura été d'avoir été dans l'obligation de voyager constamment quoique, précisait-il, il s'est toujours organisé pour limiter ses déplacements aux expositions essentielles, s'en remettant à ses collaborateurs pour ce qui est des biennales, symposiums, colloques et autres manifestations culturelles se déroulant à l'extérieur du pays sauf pour ceux de New York, et Venise auxquels il s'est toujours fait un point d'honneur d'assister en compagnie d'un collaborateur afin, précisait-il, de ne pas perdre du temps.

Monsieur Brisepoix est chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur du Caraguay, Grand Maître de l'Ordre des Dessinateurs de l'île de Guam, Magister Fidelius de l'Ordre des Hasbeen et membre-fondateur (depuis 2002) de la société Saferah Taasé Djob (Algérie). - Il a, de plus été membre du Club de Disques et de CD Columbia (de 1987 à 1995) et est toujours membre de la FNAC.

Ses activités culturelles l'ont confiné à un célibat dont nos recherchistes ont jugé bon de ne pas éclaircir les motifs.

 

- Gabriel (Gaby) Tessier De L'Entrepôt - 09-04


Retour, si vous êtes venu par là, à : Renée Adorée

Sinon voir au : Rowan Hopkins

Ou encore à : Wilfrid Brambell


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru