Dana Wynter

 

Comédienne née Dagmar Winter, le 8 juin 1931 à Berlin, fille d'un éminent chirurgien (certaines biographies indiquent comme son lieu de naissance l'Angleterre). - éduquée en Rhodsie, sa carrière au cinéma - qui sera très longue - débute en 1951 dans un petit film tourné en Angleterre et dont le titre en promet long mais qui est dans la catégorie de ces comédies inoffensives de l'époque :  Lady Godiva Rides Again (1951) de Frank Launder.  De là, elle joue les faire-valoirs de plusieurs comédiens avant de passer aux Etats-Unis où elle sera sous contrat, avec la 20th Century Fox  jusqu'en 1955. - Elle s'intéresse dès son arrivée, la télévision, décrochant, en 1956, le second premier-rôle d'un film de série B qui allait la rendre célèbre : Invasion of the Body Snatchers (1956) de Don Siegel.

Ce film, tourné en 19 jours dans les décors de la petite ville de Sierra Madre, en banlieue de Los Angeles, raconte l'histoire d'extra-terrestres qui, peu à peu, prennent la place de ses citoyens. - Son budget ? - $417,000. - En quelques semaines, lors de sa diffusion, il allait rapporter $1,200,000 et, quatre décennies plus tard, on le retrouve sur toutes les étagères des vidéo-clubs où il ne cesse de se créer de nouveaux fans.

Son producteur, Walter Wanger (Queen Christina, Stagecoach), en était rendu à ce moment-là à des projets moins ambitieux, ayant été presque ruiné par sa production de Jeanne d'Arc (celui d'Ingrid Bregman). - Son réalisateur, Don Siegel, tout en n'étant pas à ses premières armes, était à développer le style qu'il allait utiliser plus tard pour Madigan et Dirty Harry. - Parmi les scénaristes, un certain Sam Peckinpah...

On a vu dans ce film, une subtile attaque contre le McCarthyisme, un commentaire sur le conformisme des années cinquante mais avec le recul, on ne peut que constater qu'il demeure un chef-d'oeuvre du genre Thriller facilement comparable aux films de Hitchcock.

Belle mais de cette beauté froide qui la rend peu spectaculaire l'écran, elle tournera dans plusieurs films et des dizaines d'missions de télé avant de prendre sa retraite en 1993.


Filmographie :

Myrtle Shaw dans Lady Godiva Rides Again (1951) de Frank Launder

Marjorie Brewster dans White Corridors (1951) de Pat Jackson

La Signorita dans The Crimson Pirate (1952)  de Robert Siodmak avec Burt Lancaster dans le rôle du Capitaine Captain Vallo et Nick Cravat dans celui de Ojo.

Elaine dans The Woman's Angle (1952) de Leslie Arliss

Francine Rapport dans Colonel March Investigates (1952)  de Cy Endfield avec Boris Karloff dans le rôle-titre

Vivien dans Knights of the Round Table (1953) de Richard Thorpe avec Robert Taylor en Sir Lancelot, Ava Gardner en reine Guinevere et Mel Ferrer en Roi Arthur

Dinah Higgins dans The View from Pompey's Head (1955) de Philip Dunne

Becky Driscoll dans Invasion of the Body Snatchers (1956) de Don Siegel d'après le roman du même nom de Jack Finney avec : Kevin McCarthy  en Dr. Miles J. Bennell, Larry Gates en Dr. Dan 'Danny' Kauffman, King Donovan en Jack Belicec, Carolyn Jones en Theodora 'Teddy' Belicec, Jean Willes en garde-malade (Sally Withers), Ralph Dumke en chef de police (Nick Grivett), Virginia Christine en Wilma Lentz, Tom Fadden dans le rle de l'Oncle Ira Lentz, Kenneth Patterson en Stanley Driscoll, Guy Way en policier (Sam Janzek), Eileen Stevens en Anne Grimaldi, Beatrice Maude en grand-mère Driscoll, Jean Andren en Eleda Lentz, Bobby Clark dans le rôle du jeune Jimmy Grimaldi, Everett Glass en Dr. Ed Pursey, Dabbs Greer en Mac Lomax, Pat O'Malley en porteur la gare, Guy Rennie en restaurateur, Marie Selland en Martha Lomax, Sam Peckinpah en Charlie, le lecteur de compteur et ... Harry J. Vejar, Whit Bissell, Richard Deacon et Frank Hagney.

 

Le Docteur Miles Bennell (Kevin McCarthy)

vient de dcouvrir que son amie est devenue

une extra-terrestre

 

Becky Driscoll

(Dana Wynter)

en extra-terrestre

(Invasion of the Body Snatchers)

 

Valerie Russell dans D-Day the Sixth of June (1956) d'Henry Koster

Holly Keith dans Something of Value (1957) de Richard Brooks (au ct de Rock Hudson)

Erika Angermann dans Fraulein (1958) d'Henry Koster (avec Mel Ferrer, Dolores Michaels, Margaret Hayes, Theodore Bikel et Luis Van Rooten, ce dernier dans le rôle de Fritz Graubach)

Sue Trumbell dans In Love and War (1958) de Philip Dunne (avec Robert Wagner)

Jennifer Curtis dans Shake Hands with the Devil (1959) de Michael Anderson

Deuxime officier dans Sink the Bismarck! (1960) de Lewis Gilbert

Lady Margaret MacKenzie-Smith dans On the Double (1961) de Melville Shavelson

Lady Jocelyn Bruttenholm dans The List of Adrian Messenger (1963) de John Huston au côté de George C. Scott (Ex-Gneral Anthony Gethryn)  avec, dans des rôles de composition, Tony Curtis, Kirk Douglas, Burt Lancaster, Robert Mitchum et Frank Sinatra.

Eva Wainwright dans Danger Has Two Faces (1967) de John Newland

Ellen Whitlock dans If He Hollers, Let Him Go! (1968) de Charles Martin au côté de Raymond St. Jacques qu'on verra, la même année, au côté de John Wayne dans The Green Berets de Ray Kellogg (et de John Wayne).

Cindy Bakersfeld dans Airport (1970) de George Seaton et d'Henry Hathaway (avec : Burt Lancaster, Dean Martin, Jean Seberg, Jacqueline Bisset, George Kennedy, Helen Hayes, Van Heflin, Maureen Stapleton, Barry Nelson, Lloyd Nolan, Barbara Hale, Gary Collins, etc.)

Valerie dans Santee (1973)  de Gary Nelson

Jessie Coutances dans Le Sauvage (1975) de Jean-Paul Rappeneau (au côté d'Yves Montand et de Catherine Deneuve)

Sur le petit cran :

Ds 1954, Madame Wynter est passe derrière le petit écran où, jusqu'en 1982, elle allait tourner dans différentes séries télévisées :

Suspense, The United States Steel Hour, Studio One, The 20th Century-Fox Hour, Wagon Train, The Virginian, Burke's Law, Twelve O'Clock High, The Kraft Suspense Theatre, The Alfred Hitchcock Hour, The Rogues, The Bob Hope Chrysler Theatre, Convoy, Run for your Life, My Three Sons, Ben Casey, The Wild, Wild West, the F.B.I, Gunsmoke, The Invaders, The Name of the Game, It Takes a Thief, Get Smart, Love, American Style, Medical Center, Marcus Welby, M.D., Hawaii Five-0, The Great Mysteries, Medical Center, McMillan and Wife, Cannon, Ellery Queen, City of Angels, W.E.B., Fantasy Island, The Rockford Files, Tenspeed and Brown Shoe, Hart to Hart, The Love Boat et Magnum, P.I.

Parmi ses autres présences la télévision, notons sa présence dans les mini-séries et les films suivants :

Man Who Never Was, The  (1966-67)

Companions in Nightmare (1968)

Any Second Now (1969)

Owen Marshall, Counsellor at Law (1971)

Connection, The (1973)

Questor Tapes, The (1974)

Lives of Jenny Dolan, The (1975)

Bracken (1978 1982)

Backstairs at the White House 1979)

Maggie Michaels dans M Station: Hawaii (1980)

The Royal Romance of Charles and Diana (1982) (où elle campa une Reine Elizabeth tout fait crédible)

et, dans son dernier rôle :

The Return of Ironside, The (1993) en .... Katherine Ironside

 


Voir au : Festival du Cinéma de Napierville


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru